Washington lance un “observatoire” pour documenter des “crimes de guerre” russes

W


L’initiative vise notamment à “préserver des informations” publiques ou des données de satellites commerciaux en respectant les “normes internationales”.

Les États-Unis ont annoncé mardi la création d’un “observatoire du conflit”, doté initialement de six millions de dollars, pour “recueillir, analyser et partager largement les preuves des crimes de guerre” qu’ils imputent à la Russie en Ukraine.

Cette nouvelle initiative vise notamment à “préserver des informations” publiques ou des données de satellites commerciaux en respectant les “normes internationales”, afin qu’elles puissent alimenter toute procédure visant à faire rendre des comptes aux responsables d'”atrocités”, a déclaré le département d’Etat dans un communiqué.

“Une plateforme en ligne partagera avec le public la documentation de l’Observatoire du conflit, afin d’aider à réfuter les efforts de désinformation de la Russie”, a-t-il ajouté.

Un “génocide” selon Biden

Les États-Unis ont formellement accusé la Russie de crimes de guerre en Ukraine, notamment contre les civils, et se sont engagés à oeuvrer afin que leurs auteurs mais aussi les commanditaires rendent des comptes.

Le président américain Joe Biden a personnellement qualifié son homologue russe Vladimir Poutine de “criminel de guerre” et de “boucher”, et est allé plus loin que son propre gouvernement en estimant que Moscou perpétrait un “génocide” en Ukraine.


Source link
Lien puissant
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link

About the author

vQ50azj5tS

Add Comment

By vQ50azj5tS

vQ50azj5tS

Get in touch

Quickly communicate covalent niche markets for maintainable sources. Collaboratively harness resource sucking experiences whereas cost effective meta-services.