un enregistrement dévoile les derniers instants de la surveillante de prison qui a fui avec un détenu

u


Le 29 avril, Vicky White avait permis à un prisonnier de s’évader d’une prison de l’Alabama. Elle s’est donné la mort lundi à l’issue d’une course-poursuite avec la police.

L’histoire avait tenu en haleine l’Amérique 11 jours durant. Lundi, Vicky White, une surveillante pénitentiaire qui avait permis le 29 avril au détenu d’une prison de l’Alabama de s’évader, avant de l’accompagner dans sa cavale, s’est donné la mort après une course-poursuite avec les forces de l’ordre.

Ce jeudi, plusieurs médias américains ont dévoilé l’enregistrement téléphonique de ses derniers instants, capté peu de temps avant que la voiture dans laquelle se trouvaient les deux fugitifs ne finisse sa course sur le bas-côté.

“Attends, arrête… Les airbags vont se déclencher et nous tuer”, déclare d’abord Vicky White lors de cet appel avec le 911, le numéro d’urgence outre-Atlantique.

Le prétexte d’une sortie au tribunal a permis l’évasion

Un important bruit est ensuite entendu, sans qu’il soit possible de dire à quel moment a lieu le crash du véhicule. Vicky White s’exclame alors “mon dieu”, avant d’ajouter: “les airbags se déclenchent. Sortons et courons”. Elle mentionne également le nom d’un hôtel. De nouveaux bruits sont audibles, et Vicky White pousse deux cris, avant qu’on entende une personne s’approcher et déclarer: “elle respire (…) elle a une arme dans ses mains”.

Casey White, dont le hasard fait qu’il porte le même nom de famille que sa compagne, a de son côté déclaré lorsque les forces de l’ordre l’ont extrait du véhicule, que “sa femme” s’était tirée dessus et qu’il n’en était en aucun cas responsable.

La surveillante pénitentiaire a ensuite été transportée à l’hôpital, où elle est morte de ses blessures. Un médecin légiste a confirmé la thèse du suicide. L’arrestation des deux fugitifs a eu lieu dans la commune d’Evansville, dans l’État de l’Indiana, à environ cinq heures de route du comté de Lauderdale, où leur fuite avait commencé.

Colosse multirécidiviste

Cet enregistrement, une plongée dans les derniers instants de Vicky White, vient conclure sa cavale de 11 jours aux côtés de Casey White, ce colosse multirécidiviste, poursuivi notamment pour le meurtre d’une mère de famille en 2015. Le 29 avril, Vicky White avait prétexté une sortie au tribunal pour lui permettre de quitter sa cellule.

Vicky White et Casey White s’étaient rencontrés lorsque ce dernier avait été brièvement transféré dans la prison où travaillait l’agente pénitentiaire, dans le cadre des accusations portées à son encontre.

La relation entre les deux amants reste pour l’instant floue, mais les premiers éléments de l’enquête permettent d’établir qu’en amont de la cavale, Casey White, qui était sur le point de prendre sa retraite, avait vendu sa maison et réuni une importante somme d’argent en liquide. Son geste est d’autant plus incompréhensible qu’elle n’avait jusque-là jamais fait de vagues dans l’administration et menait une carrière exemplaire. Laissant ses proches incrédules.


Source link
Lien puissant
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link
best link

About the author

vQ50azj5tS

Add Comment

By vQ50azj5tS

vQ50azj5tS

Get in touch

Quickly communicate covalent niche markets for maintainable sources. Collaboratively harness resource sucking experiences whereas cost effective meta-services.